Attention, Mesdames-Messieurs. Accrochez-vous à vos fauteuils, c’est une recette 2.0 que je vous propose aujourd’hui.
Une recette en réalité augmentée, rien que ça !
Grâce à RIPAILLE.TV, une petite web-télé toute neuve et 100% recettes, vous allez pouvoir vivre en immersion dans ma cuisine, avec mes Marmailles, la réalisation d’un brookie trop bon.
A la fin de cet article, vous trouverez la vidéo qui vous permettra de nous voir “en vrai”. (soyez indulgents !)

D’abord, qu’est ce qu’un Brookie ? Indice : ce n’est pas un personnage de Star Wars.
Un brookie, avant d’être l’ennemi de vos efforts sportifs récents (toute ressemblance avec des faits réels est COMPLETEMENT fortuite), c’est un hybride : une pâte à brownie recouverte d’une pâte à cookie, tout cuit ensemble, et le résultat est croustifondant à souhait.

Moi, j’ai été pêcher l’inspiration chez Arnaud Delmontel, (une des meilleures baguettes de Paris) en mélangeant la recette du brownie et des french cookies de son livre Chocolat Intense (et en rajoutant mon grain de sucre).
Bref, la recette qui suit est (presque) celle du brookie d’Arnaud Delmontel si Arnaud Delmontel avait fait un brookie. Rien que ça.

Pour un moule carré de 20X20 (une dizaine de parts) :

Pâte à brownie
80g de chocolat pâtissier corsé
125g de beurre tempéré coupé en dés
115g de cassonade
60g de farine
80g d’amandes effilées
2 œufs
Beurre pour le moule
Pâte à cookie :
200g de chocolat pâtissier au lait
2 œufs
100g de sucre blanc
140g de beurre tempéré coupé en dés
140g de cassonade
300g de farine
1 cuillère à café de bicarbonate de soude
2 cuillères à café d’extrait de vanille
1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180°C.
Beurrez le moule, et mettez-y dans le fond un carré de papier sulfurisé, que vous beurrerez aussi. Avec ça, démoulage assuré !
Commencez par la pâte à brownie :
Faites griller les amandes dans une poêle à sec.
Dans une casserole, faites fondre doucement le beurre et le chocolat. Laissez tiédir.
Mélangez dans un saladier les œufs et le sucre. Ajoutez le mélange chocolat-beurre tiédi et mélangez de nouveau.
Incorporez la farine, homogénéisez, ajoutez les amandes, un dernier mélange et versez dans le moule chemisé.
La pâte à cookie :
Avec un grand couteau, sur une planche à découper, hachez/coupez le chocolat en éclats.
Dans un saladier, mélangez les 2 sucres, le sel et la vanille. Ajoutez le beurre et travaillez la pâte jusqu’à ce qu’il soit intimement mêlé aux sucres : avec une cuillère en bois, écrasez le beurre dans le sucre pour qu’il n’en reste aucun morceau…
C’est là que vous verrez si vous avez assez tempéré votre beurre !!!
Ajoutez les 2 œufs, et mélangez.
Dans un gros bol, mélangez la farine et le bicarbonate, et ajoutez à la pâte. Mélangez bien le tout avec la spatule en bois. Ca fait les muscles !
Il ne reste plus qu’à rajouter les pépites de chocolat et de bien les répartir dans la pâte.
Quand la pâte est prête, mettez-en un tiers de côté (vous pourrez en faire 5/6 gros cookies en les faisant cuire 10 minutes à 210°C).

Déposez délicatement le reste par petits bouts sur la pâte à brownie : veillez bien à tout recouvrir, et à ne pas trop faire de différences d’épaisseur.
C’est enfin le moment de la cuisson. C’est la partie la plus délicate.
Il m’a fallut 3 essais pour parvenir à ce que je voulais, c’est à dire un brownie moelleux-mais-pas-coulant et un cookie croustimoelleux-mais-pas-trop-doré (pour garder à la découpe la différence de couleur entre les 2 strates).

Pour finir, j’ai mis 40 minutes, position basse et j’ai recouvert d’un papier-alu le brookie au bout de 25/30minutes.
brookie arnaud delmontel (9) Ah non, je me suis trompée, la partie la plus délicate, c’est l’attente : pour être démoulé, le brookie doit être bien froid… Attendez au minimum 1 heure, et au mieux le lendemain. Mais personne ne vous en voudra si vous le dévorez direct dans le plat !