Les plus assidus d’entre vous l’auront constaté, se seront inquiétés même peut-être ! …. Je n’ai rien publié la semaine dernière.

Rien, nib, nada.

Même pas un Vendredi Rétro-Cooking sur la page Facebook. (Le Vendredi Rétro-Cooking, c’est la replongée hebdomadaire dans les strates enfouies des archives du blog).

Niente, woualou, macache.

L’explication est simple : j’étais otage de ma cuisine !
Et c’est la faute à mon chef : Le gars, il part à la retraite, et il me demande de lui faire le buffet de desserts pour son départ..
Même si notre collaboration a connu des « oh » et débats (parce que je ne lâche pas souvent le morceau quand j’ai un truc à dire);  moi, mon chef, je me l’aime beaucoup parce que ça a toujours été une relation vraie.
Et je lui dois ma formation Wilton de décoration de gâteaux obtenue par un DIF. C’est pour dire si je ne pouvais pas dire non !

Il est aussi têtu que moi ! Alors il savait qu’il pouvait me confier la tâche et qu’elle serait menée à terme coûte que coûte… même quand le nombre d’invités est passé de 40 à 60 deux jours avant…

Après tout, c’est juste une question d’organisation… et de privation de sommeil.
Plusieurs dizaines d’heures de travail, plusieurs nuits écourtées et une quasi nuit blanche la veille, 2 kilos de trop à force de tout goûter …. Et enfin ! le challenge fut rempli sous les hourras du reste de l’équipe.
Voici les photos (vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir).

Au menu, il y a eu : (certaines recettes –en rose- sont déjà disponibles sur le blog)
Des verrines de panna cotta à l’amande et gelée de framboise
Des verrines de crème mascarpone-spéculoos
Des verrines de mousse au chocolat, gelée de mangue passion
– Des sablés décorés en pâte à sucre
– Des meringues à la bergamote
– Un trianon
Des m’chekek
Un cheesecake coco-chocolat blanc
Un entremets : poire aux 4 épices, crémeux de marron, moelleux vanille
Des carrés sablés aux noix et fudge
Une tarte Bourdaloue (= poire amandine) à la pistache
Une tarte au citron meringuée
– Des cannelés au rhum (recette empruntée à Isa, mais vous avez ma version sans rhum ici)
– Des macarons, ganache chocolat au lait/fève tonka
– Des financiers aux noisettes, ganache chocolat au lait
– Des financiers aux amandes, ganache chocolat blanc.

Bref, un gros boulot…. Auquel j’ai rajouté un gâteau en pâte à sucre pour un 20e anniversaire (meuhhh non, pas le mien !), et un montage pour un diaporama rigolo de photos de l’équipe… Autant vous dire que le lendemain, à 21h j’étais pliée au fond de mon lit !

Et vous savez quoi ? Je crois bien que je souffre du syndrome de Stockholm : je n’en veux pas à ma cuisine pour ce rapt et suis bien décidée à y retourner très vite ! (et un bisou spécial à Monsieur Mari qui m’a supportée et n’a même pas encore décidé de divorcer !)