Cake Design et Pâtisserie Décorative Tutoriels

Faire son wedding cake (ou celui de son frère) : Partie 1, la Réflexion

comment faire son wedding cake

Alors voilà, c’est arrivé comme ça…
Un jour mon Grand Petit Frère (6 ans de moins, mais 30 cm de plus) et sa chérie m’ont lancé l’air de rien : « tu te sentirais de faire notre gâteau de mariage ? »
Ma belle-sœur est anglaise sur les bords, alors les wedding-cake ça fait partie de sa culture… de la part de mon Toto du Canada (c’est là qu’ils habitent maintenant), c’était plus étonnant.
Elle doit être très convaincante, sa chérie !!
Derrière mon sourire, un petit moment de panique ne s’est pas vu.
En 1 seconde, j’ai fait le point avec moi-même, ce que je savais faire, ce que je pourrais savoir faire, et mes limites.
Et j’ai dit oui.

De plus en plus, on voit ces gâteaux à étages orner les tables de mariage. Et pour celles et ceux qui voudraient tenter l’aventure, je vous propose de vous aider à baliser le terrain avec une série de 3 articles : Comment faire son wedding cake (Réflexion, Préparation, Réalisation)

Suivez-moi dans le défi, nom de code : TheBigThing.

Aujourd’hui : La phase de réflexion
Avant de commencer, il y a plusieurs questions auxquelles vous devrez répondre.

Vous n’avez jamais fait de pâte à sucre de votre vie, le mariage est dans 2 mois ?
Hum hum… loin de moi l’idée de jouer les oiseaux de mauvais augure, mais ça part mal. Pensez que vous allez avoir besoin de temps, même déjà entrainé(e) pour trouver les bonnes recettes, les bons ustensiles, les bons gestes…. J’ai été prévenue 1an1/2 à l’avance, et les 6 derniers mois, ça s’est beaucoup accéléré (n’oubliez pas que vous avez une vie, un travail… voire un mariage à préparer !)

Où allez-vous faire ça ?
Mon frère habite le Canada, le mariage était prévu à Toulouse, et moi j’habite le 95…. Sans la cuisine de Belle-Maman (qui se trouve très opportunément dans sa maison tout près de Toulouse) le projet tombait à l’eau.

Combien de personnes sont invitées ?
La réponse va déterminer la taille du gâteau évidemment.
Un gros gâteau est synonyme de : beaucoup d’étages (où allez-vous les entreposer ?), des étages avec un grand diamètre (avez-vous les moules correspondants, votre four est-il assez grand, le coffre de la voiture est-il assez haut pour le transport, savez-vous recouvrir un très gros gâteau en pâte à sucre ?)

Dans mon cas, 110 invités…. Je n’avais jamais fait de gâteaux de plus de 3 étages. Bon, le principe est le même, il parait, pour tous… mais je n’avais pas envie de prendre des risques, un mariage ce n’est pas le bon moment pour l’expérimentation scientifique, dut-elle vous apprendre que la gravité joue pareillement pour les pommes et pour les gâteaux.

Pour choisir le nombre d’étage par rapport au nombre de parts, vous trouverez des tableaux sur le net, comme ici par exemple.
N’oubliez pas que les gâteaux dit « à l’américaine » sont très hauts (entre 7 et 10cm) et que donc les parts sont plus étroites.
Pensez à ce moment-là à la méthode de découpage qui sera utilisée, ça compte pour le calcul du nombre de parts : un wedding cake à étages à base ronde, voire avec une base carrée, ou en cœur ou en comme-vous-voulez, ça ne se découpe pas forcément avec notre bonne vieille méthode à la française (en triangle à partir du centre).

Je vous conseille d’aller jeter un œil sur ces 2 articles très intéressants concernant la découpe et le nombre de parts : celui de Rêves et Gâteaux, et celui de Wilton (en anglais certes, mais avec des schémas bien explicites)

Au final, j’ai donc proposé du sûr : un gâteau de 4 étages (hauteur 8cm et de diamètre 20cm/16cm/12cm/7cm pour environ 50parts) et 60 mini-gâteaux clones individuels.

Avec un joli présentoir, on peut avoir un effet bœuf.
J’avais plus ou moins ça en tête :

faire son wedding cake

source : http://www.maisiefantaisie.co.uk

Quel design pour le gâteau ?
Ce qui a pesé dans ma décision d’accepter le challenge, c’est que mon frère et sa femme aiment les choses plutôt épurées. Ça me sauvait de la cascade de 70 roses tombant sur le gâteau, ou des arabesques en glaçage royal qui ne supportent pas d’être faits (à mon avis) avec maladresse.

Leur thème couleur était marron et blanc…. Ou plutôt chocolat au lait/chocolat blanc (ma belle-sœur n’est pas la moitié d’une gourmande !). On a donc convenu d’un gâteau tout blanc, avec un ruban de pâte à sucre marron à la base de chaque étage, et une petite liane grimpante avec quelques feuilles.
L’intérieur aussi serait aux couleurs.

Ah et détail qui a son importance : vérifiez que le sujet qui sera posé sur le haut est du bon diamètre par rapport au dernier étage. Ma belle-sœur a eu un peu de mal à en trouver un qui rentre dans les 7cm…

Ca y est, vous avez répondu à toutes les questions ? Vous connaissez le champ des possibles, et vos limites aussi ? Vous tentez ?

Alors on rentre en phase 2…. La phase de préparation !

Commenter