Petits Blablas et Grandes Découvertes

Une leçon de confiserie ….

Aujourd’hui a lieu la 2e fête de la Gastronomie. Le thème choisi pour cette année est “Terroir : création et tradition”.
A cette occasion, je vous emmène découvrir les secrets de réalisation d’une spécialité régionale…..

9138221

Après “vis ma vie” de cantinière sur un tournage (en juillet), j’ai poursuivi cet été mes découvertes culinaires et enrichi mes vacances de nouvelles et chouettes rencontres humaines… ce qui m’a amené à prendre une leçon de confiserie !

Pour la 2e année consécutive, toute la Kat’s family avait posé ses valises en Poitou-Charentes.
C’est un très joli coin, et pourtant je suis plus Méditerranée qu’Atlantique… une belle côte, de la nature un peu sauvage, pas trop de constructions mais surtout, c’est une région très très gourmande : Pineau des Charentes, Cognac, Mogettes de Vendée, Huitres de Marennes-Oléron, Galette Charentaise, Broyé du Poitou etc …
La Palmyre, notre ville d’adoption pour les vacances, est une petite station balnéaire, bien connue pour son magnifique zoo (l’un des rares à abriter des grands primates). Mais moi, je sais qu’elle mérite aussi d’être connue pour ses “Délices d’Antan” !!

Les Délices, c’est une petite boutique de confiserie AR-TI-SA-NA-LE, oui madame ! Gilles le Passionné fait lui-même ses berlingots, sucettes, caramels depuis 31 ans ! … et n’aime rien tant que de partager son savoir-faire avec les gens, puisque son atelier est ouvert sur la rue, et qu’il y commente volontiers ses gestes précis et son travail du sucre.
Sa femme Sylvie et lui ont un parcours étonnant : issus du monde du marketing et de la com, ils ont laissé tomber leur premier univers de travail, et ont fait le choix d’une autre voie, plus proche des gens et du plaisir des bonnes choses.
Leur grande ambition : faire partie de nos souvenirs de vacances.
Alors moi, une passion qui se partage, vous pensez, ça me parle… C’est tout naturellement que je leur ai demandé la permission de faire ce “reportage”, c’est tout aussi naturellement qu’ils ont accepté, sourire et plaisir en étendard.

31juillet2012, leçon de confiserie aux Délices d'Antan à La Palmyre (17)Nous avons assisté à la préparation d’une spécialité régionale, inventée après-guerre à St-Jean-d’Angely : le bois cassé.
C’est un feuilletage de sucre aromatisé, que l’on obtient en étirant le sucre cuit de manière à emprisonner de l’air dedans.
Dans la cuve, les ingrédients qui sont à l’origine de tous les bonbons du monde : sucre, eau et glucose.
Après, ce qui compte, c’est la température et le coup de main.
Si on rajoute de la gélatine, on obtiendra des bonbons gélifiées, si on opte pour du beurre, on fera des caramels, du fudge….

Quand le mélange (aromatisé aux huiles essentielles, à l’essence naturelle ou à l’extrait de fruits alcoolisés) est à la bonne température, il est déposé sur le marbre huilé, dans un cadre.
La seule différence de température va faire figer les côtés de la préparation. Et Gilles va ensuite travailler, à la main siouplait, une pâte à 60/70°C !

pour DoYouCake 1 Cette matière est magnifique, on n’a qu’une envie : la toucher…. mais nos mains n’y sont pas préparées !
D’ailleurs, comme tout bon artisan, Gilles prend grand soin de son principal outil de travail : ses mains ont droit à 30 minutes de massages tous les soirs, avec 3 crèmes différentes !! Ca peut paraître étonnant, mais éviter brûlures et crevasses, garder la souplesse et la finesse du tact est indispensable pour cette manipulation exigeante.
Ensuite, pour emprisonner l’air dans le sucre, tout est dans le savoir-faire : un boudin de pâte est étiré et lissé… étiré et lissé… étiré et lissé. C’est par expérience que Gilles sent lorsque le bois cassé est prêt à être découpé en morceaux. pour DoYouCake 231juillet2012, leçon de confiserie aux Délices d'Antan à La Palmyre (40)

Voyez comme le traitement et la baisse de température a changé la couleur de départ. D’ailleurs, en réintégrant un peu de cette pâte claire (car refroidie) à la pâte plus chaude et foncée, on obtient des berligots bicolores. Voilà à quoi ressemble le bois cassé à la toute fin de ce processus : en vert, à la pomme, mais aussi à tout un tas d’autres parfums (plus d’une vingtaine aux Délices d’Antan!).

pour DoYouCake 4

Je pourrais encore vous en raconter, de ce que Gilles m’a appris ce jour là : que la vapeur de sucre file des caries, qu’avant on utilisait une berlingotière pour la découpe de ces bonbons, qu’en augmentant la température de cuisson on obtient des confiseries qui se conservent mieux, je pourrais vous mettre encore des photos tout plein….
Mais je préfère vous laisser baver devant l’étalage, accueilli par le sourire de toute l’équipe.

pour DoYouCake 3

31juillet2012, leçon de confiserie aux Délices d'Antan à La Palmyre (68)

MERCI POUR L’ACCUEIL !

8 Commentaires

  • votre recette de bois cassé 10/10+

    Serait-il possible de me donner la proportion des ingrédients ?

    Une Québecoise sucrée

    • Oh la, mais les Délices D’Antan sont visités d’Outre-Manche !

      Je n’ai malheureusement pas la recette, je n’ai fait que le reportage sur cette belle technique…. Je ne suis pas sûre que Gil partage ses secrets, d’ailleurs ! 😉

  • nous avons beaucoup aime le bois casse . cette annee j ai demander a ma niece de m en rapporter, elle est en vacances a la palmyre nous sommes normands
    vous nous aviez donne et fait goutter du bois au fois gras que vous deviez ameliorer, bon souvenir

  • Super reportage, j’ai du la chance de voir Gilles a l’oeuvre c’est un sacré boulot pour un sacré passionné … c’est bon ça donne envie !!! Une adresse a ne pas rater !!! Et s’il vous plait les enfants demandez lui d’autres parfums que cola ou fraise !!! 😉

  • Quel merveilleux reportage pour des personnes (et leurs confiseries) tout autant merveilleuses ! Le temps de la lecture m’a remis les pieds et le coeur en vacances, que du bonheur ! Merci Kat pour ce petit flashback bien sympathoche, et surtout n’hésitez pas, en passant à la Palmyre, de vous arrêter à Délices d’Antan, même s’il pleut (ce qui est rare je l’avoue), Gilles et Silvy vous illuminerons votre journée, voir votre semaine…. allons soyons fou… ils vous illuminerons votre vie !

  • Merci pour ce joli reportage qui retranscrit parfaitement notre expérience et l ambiance de notre boutique amicalement Silvy et Gilles

  • c’est un chouette reportage Mme K! je conseillerai cette confiserie au futurs étudiants véto que j’enverrai à la Palmyre!

    • Tu peux, Pik, tu peux … Ils mangeront des bonnes choses, et seront accueillis avec le sourire !
      Et puis, préservons l’artisanat et le savoir-faire de nos régions !!

Commenter