Bonne Annnnnnnééééééééé ! Wééeeeeeé !
Soyez heureux, croissez et multipliez….. les occasions gourmandes de vous gâter et de faire plaisir !

Et 2013 en douceurs, ça commence maintenant.

Ces macarons à ma façon font toujours leur petit effet dans ma famille (mes meilleurs supporters). Comme quoi, pas besoin de meringue compliquée, de croûtage et de collerette pour être fière de soi. D’autant qu’on obtient avec ces macarons faciles le même effet crousti-moelleux qu’avec leurs grands-frères plus sophistiqués.
Alors j’ai envie de vous dire : mais pourquoi se priver ?

Pour une trentaine de macarons :
– les coques :
175g de sucre en poudre
75g de poudre de noisettes
2 blancs d’oeufs (si possible séparés depuis quelques jours des blancs)
une pointe de colorant jaune

– la ganache
150g de chocolat blanc
50g de crème liquide entière
2ml d’arôme de citron
1 cuillère à café de jus de citron

Commencez par préparer la ganache au moins 2h avant… la veille, c’est bien, ça prend 2 minutes et vous serez tranquilles !
Faites bouillir la crème, puis à feu doux faites fondre le chocolat dedans, rajoutez l’arôme et le jus, le colorant. Homogénéisez bien.
Laissez refroidir, puis faites prendre au frais.

Pour les coques :
Préchauffez le four à 150°C, et préparez 2 plaques à patisserie et au moins un tapis de silicone (pour filtrer la chaleur du bas du four, je vous expliquais ça ici avec les macarons à la rose).
Tamisez la poudre de noisettes avec 130g de sucre.
Montez les 2 blancs en neige avec 2 gouttes de jus de citron. Quand ils sont fermes, ajoutez le reste de sucre (45g) et fouettez encore quelques instants jusqu’à obtenir une légère meringue brillante.
Ensuite, incorporez peu à peu le mélange des poudres dans les blancs d’oeufs (et pas l’inverse, ça ne fait pas pareil).
Dressez des petits ronds (on dit “pocher” les macarons) sur une des plaques recouverte de papier sulfurisé, elle même posée sur une autre plaque et un tapis silicone.
Normalement, ça se fait à la douille lisse…. que je ne retrouvais pas ! La douille cannelée ça marche aussi, ça donne une forme légèrement héxagonale pas vilaine.
Faites cuire 12 minutes, moi je retourne la plaque à mi-cuisson (devant-derrière).
Sortez, laissez refroidir, décollez et laissez le refroidissement se finir sur une grille.

Quand les coques sont bien froides, fouettez la ganache et utilisez-la pour apparier les coques 2 à 2.
Le top du top, c’est de laisser maturer ces macarons au frigo 24h.
Rappel pratique : un macaron se congèle très bien (parfait pour s’organiser à l’avance).

Allez, à vous 😉 !

macarons faciles