Confitures, Compotes et Pâtes à Tartiner Dingue de Châtaignes

Crème de marrons

chataignes fraiches ramassées en vue d'une recette de crème de marrons

J’ai la chance de vivre près d’une grande forêt domaniale composée majoritairement de châtaigniers… et c’est en ce moment la saison !

La dernière récolte a été plus que fructueuse, tout le monde s’y est mis : Monsieur Mari, Petite Marmaille (mais pas longtemps, parce que ça pique), Papijoli et Mamibou (mon Pôpa et ma Môman)… et même Grande Marmaille qui cette année a arrêté d’emm… les scarabées pour se consacrer à la chasse aux plus grosses châtaignes (qu’elle trouve facilement… dans le sac de Mamibou.)
Des recettes avec des châtaignes, j’en ai plein à essayer… mais the first, the one est évidemment la fameuse crème de marrons, appelée aussi (et c’est quand même plus logique) confiture de châtaignes.
Petite, j’étais bien intriguée du pourquoi de cette double identité…

Grande, je me pose toujours la question, mais la réponse se noie dans le plaisir d’en manger… parce que finalement, qu’importe le nom pourvu qu’on ait l’ivresse !

Pour beaucoup de crème (mais les quantités sont parfaitement divisibles par 2)
1kg de châtaignes
700g de sucre roux
3 cuillères à café d’extrait de vanille
70cl d’eau

Quand je dis 1 kilo de châtaignes, je parle de châtaignes épluchées, débarrassées des 2 peaux… cette partie est la plus longue et la plus fastidieuse de la recette.
Il faut entailler les châtaignes et les mettre dans l’eau bouillante entre 10 et 20 minutes pour pouvoir les éplucher. Il faut absolument enlever le plus de petites peaux possibles sinon votre confiture sera crapeuse (oui, je sais, ce mot n’existe pas, mais je trouve qu’il devrait parce qu’il décrit parfaitement la sensation d’avoir une langue en velours…).

Il est possible de le faire en plusieurs fois, j’entrepose mes châtaignes épluchées dans une boite hermétique au frigo entre temps… je pense même qu’une fois épluchées, on peut les congeler.
Faites ensuite cuire vos châtaignes dans de l’eau pendant une demi-heure environ.
Egouttez et passez les ensuite au presse-purée (j’ai déjà tenté avec le mixer à pied, mais il faut faire tout doucement, la purée est très épaisse, le mixer pourrait ne pas y survivre)Faites un sirop avec l’eau et le sucre.
Lorsque le sirop bout, retirez du feu et versez petit à petit dans la purée en homogénéisant.
Ajoutez la vanille. A ce stade un petit coup de mixer pour terminer le boulot est faisable.
Remettez à feu moyen en remuant pendant environ 15minutes (ou le temps nécessaire pour que la crème épaississe à la consistance souhaitée; rappelez-vous juste que chaude, elle est plus liquide que froide)…

Attention aux bouillons qui splatchent : c’est brûlant, et très épais, grosse cloque assurée, croyez-moi !!Remplissez les bocaux, mettez-les à refroidir tête en bas pour qu’ils s’auto-stérilisent…
Léchez consciencieusement la cuillère… et trépignez d’impatience en attendant que ça refroidisse !

Ici, on la mange à la cuillère, sur des tartines, sur des crêpes, dans des verrines, bref tout partout parce que qu’on adore ça !

7 Commentaires

Commenter