Petits Blablas et Grandes Découvertes

Un repas 3 étoiles chez Pierre Gagnaire

L'intérieur du restaurant 3 étoiles de Pierre Gagnaire

Le jour où j’ai mangé dans un restaurant 3 étoiles

Il y a une semaine, j’avais réservé toute ma journée à mon ami David.
Il m’avait fait le grand plaisir/honneur de me choisir comme témoin de son futur mariage, et nous avions prévu de chercher ensemble sa tenue.
Il tenait à ce qu’on se fasse un resto juste avant, et m’a donné rendez-vous au 6, rue Balzac dans le 8e
Je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait, mais en voyant l’entrée, et le voiturier…. j’ai vite compris que ce ne serait pas la petite pizzéria du coin.

Entrée du restaurant 3 étoiles Pierre Gagnaire

Nous étions donc chez Pierre Gagnaire, chef étoilé du restaurant de l’Hôtel Balzac.
Je n’étais absolument pas habillée pour un repas dans un 3 étoiles : tenue décontract’ et baskets en plastique ! Mais David sait bien que s’il m’avait prévenue à l’avance, j’aurais refusé une telle dépense de sa part.
Il a donc prétexté que c’était mon cadeau d’anniversaire à l’avance, le malin, pour me clouer le bec…

Déco de table du restaurant 3 étoiles
Liste des vins du repas

Nous avons été évidemment très bien accueillis, mais surtout avec beaucoup de simplicité. Le personnel est souriant, mais pas du tout guindé, serviable mais pas oppressant, ni obséquieux.
Mes baskets et moi, on a donc été finalement très à l’aise.
La salle est spacieuse, les tables sont très grandes. La déco est sobre.
Nous avons choisi les vins. David et moi partageons le même goût pour les vins blancs très moelleux et sucrés : J’ai fait le repas avec 2 verres de Moscato di Noto, David m’a suivi pour le premier, mais a changé pour un coteaux du Layon ensuite, bien plus ambré… au goût qui fait très “vieux lord anglais”.

Nous avons choisi le Menu du Déjeuner, qui s’est décomposé comme suit :

D’abord , des amuses-bouches, toute petite dinette mais si savoureuse.
amuse-bouche du restaurant pierre gagnaire : petites meringues fourrées à la framboise.

Petites meringues fourrées à la framboise.
Crème d’anchois sur Céleri.
Roquette, sablé et huile d’olive.

L’huile d’olive ne ressemblait (bien sûr) à aucune autre que je connaisse… et David et moi, on l’a bu à la petite cuillère, tellement la variété de saveurs en bouche était une révélation !

Amuse-bouche du restaurant pierre gagnaire

Sur le coté gauche , lard italien avec demi-noisette.
Au fond, dé de chépluquoi avec tuile à l’encre de seiche.
Au milieu, truc avec fruits du dragon.

amuse-bouche Pierre Gagnaire : Sablés au gingembre, Tuile à la betterave.

Sablés au gingembre, Tuile à la betterave.

A priori, l’ami Pierre a reçu une machine à tuiles pour Noël… pas moins de 4 sur le repas….

Ensuite, les entrées !
Entrée du restaurant Gagnaire : Fenouil confit à la mélasse de caroube, brocciu à la cacahuète

Fenouil confit à la mélasse de caroube, brocciu à la cacahuète.

Entrée 3 étoiles : Sorbet fraise/tomate/piquillos, oignons grelots au colombo.

Sorbet fraise/tomate/piquillos, oignons grelots au colombo.

Eau de rhubarbe gélifiée, coeur de palmier frais.

Eau de rhubarbe gélifiée, coeur de palmier frais.

Galette d’ortie, qui cache une variation de concombre.
Entrée de Gaganire à base de dés de muscat et cocos comtesse

Galette d’ortie, qui cache une variation de concombre.
Physalis
Cubes de Muscat de Beaume de Venise
Cocos Comtesse et quenelle de volaille à l’agastache.

3 types de pains

En attendant les plats, on s’est lâché sur les très bons pains (pain à la farine de châtaigne, pain brioché et pain ordinaire) et les 2 beurres (beurre demi-sel, et excellentissime beurre aux agrumes) à disposition sur la table.

Puis, nous nous sommes attaqués aux plats :
Coeur de morue à la nacre

Coeur de morue à la nacre
Artichauds poivrades et rattes de Noirmoutier
Pousse de salade.

Foie gras de canard poché

Foie gras de canard poché
Pâte de piments à l’huile de sésame,
Asperges, radis, pomme verte et navet daïkon.

oreilles de cochon et crevettes du Mozambique, une entrée 3 étoiles

Aïoli légère au chou-fleur,
oreille (salade) et vraies oreilles de cochon
crevette du Mozambique

Et enfin, les desserts
Des desserts de Grand Chef, ça ressemble à ça

D’abord des petits fours dont les noms ne me reviennent pas
(sauf la toute petite, surprenante et délicieuse tartelette à l’asperge) : 

Puis une ronde de dessert avec :

Déclinaison de chocolat en desserts de Pierre Gagnaire
le parfait au citron de Pierre Gagnaire porte bien son nom
une touche régressive avec les mini-guimauves dans ce dessert

Des variations autour du chocolat
Un parfait au citron qui mérite bien son nom (et dont on n’a pas hésité à manger la déco florale)
Une mousse qui m’a fait frôlé l’extase tant le mélange subtil avec le coulis du dessous a fait l’amour à mes papilles.

surprise sous la tuile à la betterave chez Pierre Gagnaire
La surprise sous une tuile à la betterave
la ronde des dessert chez Pierre Gagnaire est très copieuse

Et d’autres dont je ne me souviens que de m’être régalée :

le petit café chez Pierre Gagnaire est accompagné de sucre embossé à son logo

Un bon café pour finir, et un fou rire, quand j’ai constaté que la classe se glissait même dans la déco du sucre !!
Alors comme moi aussi, j’ai une âme d’artiste, j’ai écrit “merci” aussi, dans le sucre avant de repartir !

Les plats dans un 3 étoiles ne sont pas si minimalistes que ça
Chez Pierre Gagnaire, Do You Cake? s'éclate
Le délicieux Coteaux Du Layon de chez Pierre Gagnaire
L'invitée se régale

Alors ? est ce que j’ai aimé ?….. je vous laisse seuls juges :

Une convive ravie de son repas
2 amis au restaurant rue Balzac

Encore un grrrraaaaaand Merci, David !

4 Commentaires

  • La salle était vide ? J’ai l’intention de me rendre à Paris bientôt, je me demande si on obtient une table facilement, ou si on peut y aller sans réservation…

    • Hello Fleur

      Oui, dans mon souvenir le restaurant n’était pas plein. Mais je pense qu’il est plus prudent de réserver. (Nous y sommes allés pour le déjeuner en semaine, c’est peut-être moins demandé).
      Un autre resto 3 étoiles testé depuis, et qui vaut le détour ! l’Astrance (Rohat et Barbot), petite salle, donc réservation obligatoire, mais cuisine très inventive.

      Profite bien !

  • OUAOU!!! Trop beau, grande veinarde!! Merci de nous avoir fait partager au moins visuellement, ce moment sublime. Maintenant, il va falloir nous retrouver au moins une de ces recettes pour que l’on s’y essait

  • la tuile à la betterave ça a l’air vraiment chouette! Et cette ronde de desserts, wow! Punaise, boire de l’huile d’olive, ça c’est warrior: respect madame!

Commenter