Gâteaux, Glaces, Mousses et Entremets

Brownie mousseux (avec ou sans smarties) de Cyril Lignac

Aujourd’hui, j’ai dû faire face à une grosse déception.
Une de celle qui vous coupe le sifflet, trop occupé que vous êtes à ravaler la grosse boule qui coince.
Et croyez-moi, c’est rare que j’ai le sifflet coupé.
Presque aussi rare que d’avoir l’appétit coupé.

Parce que je ne suis pas la moitié d’une pipelette gourmande, d’habitude.
Mais là, que couic… Je n’avais que quelques monosyllabes à ma disposition..

Et puis j’ai compris que ce n’était pas de ma faute : c’est le destin. Aujourd’hui nous sommes le 3e lundi de janvier.
Quoi, vous ne savez pas ?

Le 3e lundi de janvier, c’est scientifiquement prouvé, est le jour le plus déprimant de l’année.
Qui suis-je face à l’implacable réalité mathématique ?… Aujourd’hui, si j’ai les boules c’est à cause de cette équation:
Elle calcule le jour de blues le plus important de l’année : le 3e lundi de janvier, donc.
Ce n’est pas moi qui l’invente, tout est là : chez Wikipédia.
C’est une histoire de météo (W pour Weather), de manque de sous ( D-d pour la différence des dettes contractées à la période des fêtes avec la capacité effective de remboursement avant la prochaine paie), du temps T déjà écoulé depuis Noël, de l’intervalle Q (temps écoulé depuis nos résolutions du Nouvel An), du Manque M de motivation, rapporté au besoin d’agir Na.

Alors, j’ai décidé de ne pas me laisser abattre. Pour lutter contre l’inéluctable morosité de ce 16 janvier….

BROWNIE POUR TOUT LE MONDE !!!!

C’est donc tout à fait le moment de vous sortir la recette de ce brownie mousseux.
Ca va nous faire comme un coup de talon au fond de la piscine : on se relance, et ça ira mieux demain.
Et ça tombe bien, quand vous lirez ce texte, on sera déjà demain.

C’est une recette inspirée de Cyril Lignac, (C’est moi qui cuisine… OUI CHEF ! , éditions Hachette).
Il la propose avec des noix de pécan, moi j’y ai mis des smarties parce que c’était pour un goûter marmaillesque,… mais franchement, il se suffit à lui-même. Surtout si vous faites comme moi, en remplaçant le chocolat pâtissier par un chocolat à 65% …

Pour 9 parts (cadre de 17cm de côté)
200g de chocolat à 65% (64,5% très exactement pour le mien)
125g de beurre fondu
150g de sucre en poudre
3 œufs
70g de farine

Préchauffez votre four à 150°C. Faites fondre le chocolat et réservez.
Fouettez assez longuement le beurre avec le sucre pour avoir une préparation bien lisse et homogène.
Ajoutez les œufs et la farine d’une traite et mélangez bien de nouveau.
Au tour du chocolat d’être ajouté. (A ce stade, ajoutez si vous le souhaitez 150g de noix de pécan ou quelques poignées de smarties).
Versez dans le moule, faites cuire 30 minutes.

Dégustez tiède pour avoir une sensation mousseuse en bouche absolument, entièrement et résolument anti-déprime.
… mais ce brownie sera tout aussi réconfortant le lendemain… si vous en avez laissé.

4 Commentaires

Commenter