Petite, je voulais être vétérinaire.
Je suis même allée jusqu’en prépa, loin de mes parents, pour poursuivre mon rêve.
Et puis .. 18-ans, le premier amour, la liberté… toussa-toussa.. : bref, j’ai raté le concours haut-la-main ! (tant qu’à se vautrer autant le faire avec panache, non ?)

Ceci dit, en vrai, je suis un peu-beaucoup allergique aux poils d’animaux. C’est ballot… ou c’est un signe, le destin essayait peut-être de me faire comprendre quelque chose.
Je n’ai aucun regret, mon chemin m’a amené à d’autres choses et un autre métier qui me plait.

Et maintenant, les organes du chat… ben je les mange !! (ne sortez pas cette phrase de son contexte, ça serait trop beeeurk).
D’ailleurs mes langues de chat, aujourd’hui, sont des cœurs-de-chat. Passke c’est cro mignon 🙂

Pour une 60aines de petits cœurs de chat :
60g de beurre tempéré
60g de sucre en poudre
60g de farine tamisée
2 blancs d’œufs tempérés aussi
Quelques gouttes de jus de citron
un peu de fève tonka râpée
Un tapis silicone (comme pour les macarons) mais avec des empreintes cœur.

Préchauffez votre four à 180°C.
Travaillez le beurre pour l’assouplir et le mettre en pommade (voilà pourquoi il faut du beurre à température ambiante). Ajoutez le sucre (dans lequel vous aurez râpé un peu de fève tonka) et mélangez pour avoir une crème.
Ajoutez la farine. Homogénéisez bien.
Montez les œufs en neige avec le citron.
Détendez la préparation avec une cuillère de blancs, puis incorporez le reste délicatement à la maryse.

Avec une poche à douille, déposez (des bâtonnets de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé pour des véritables langues de chat) un peu de pâte en V au milieu des empreintes cœur du tapis silicone.
Faites cuire jusqu’à ce que les bords brunissent (7-10 minutes).
Décollez dès la sortie du four, faites refroidir sur un grille.

La conservation de ces biscuits se fait dans une boite en fer si on veut leur garder leur croquant..

Y’a plus qu’à miauler de plaisir !recette langues de chat