D’habitude, je profite du week-end pour écrire mes articles. Et ils vous arrivent donc le lundi ou le mardi, histoire qu’on se serre les coudes pour affronter la semaine qui se profile.
Mais j’ai la rentrée laborieuse, j’ai du mal à me remettre dans le bain. Je crois que je refais un déni de rentrée.
En tout cas, je sais que j’ai attrapé un holiday-lag.

Le holiday-lag, c’est le jet-lag de l’été : Tu es tout décalé comme avec l’avion, mais là, en plus tu n’as pas du tout envie de te rephaser. C’est un phénomène inéluctable.

Oh, je vous connais, vous allez vouloir résister, prouver que vous existez et allez chercher votre bonheur partout.
Peut-être même que vous serez tenté par bosser en tongs, jouer à la pétanque dans l’open space, et trinquer au(x) mojito(s) avec le chef de service … mais la triste réalité galopera quand même vers vous et vous sabotera tout votre beau bronzage.

Bref, on est donc jeudi. Heureusement demain c’est le week-end.
Tenons le coup ensemble avec cette recette qu’il vous faut absoluuuuuument : le praliné aux noix.

Ca, mesdames-messieurs, c’est du plaisir en pot.
Avec ça, pfff, on oublie que le réveil a sonné ce matin et que le jean (tiens c’est étrange) est plus serré qu’avant les vacances.
Avec ça, on parfume tout, on réhausse un cake, une ganache ou une crème et évidemment on fait enfin un croustillant pour Royal digne de ce nom. (ou on le mange à la cuillère… si on a un jean de rechange).

Pour 2 pots de praliné aux noix
300g de sucre
300g de noix

Dans une grande casserole, mettez les noix et le sucre.
Ne cessez pas de mélanger jusqu’à ce que le sucre ait caramélisé en enrobant les noix. (Evitez de trop cuire le caramel, il en deviendrait amer. Donc mélangez vraiment tout le temps).
S’il reste quelques morceaux de sucre non fondus un peu amalgamés en cristaux, ce n’est pas si grave.
Mettez le tout à refroidir sur un tapis silicone ou du papier sulfurisé (étalez pour que ça refroidisse plus vite et que ce soit plus facile à casser en morceaux).

Ensuite, faites confiance à Bob, le robot-mixer. J’espère que votre Bob est un costaud, au passage parce qu’il va vous falloir mixer longtemps jusqu’à obtenir d’abord du pralin (la poudre) puis une pâte et enfin le praliné (plus liquide).
Insérez donc uniquement de petits morceaux de caramel aux noix à la fois, pour ne pas abîmer vos lames.
De temps en temps, arrêtez-vous, raclez les bords et le fond du bol/de la cuve.

C’est un peu fastidieux, mais le praliné aux noix le vaut bien : d’autant que ça se conserve plusieurs semaines dans un bocal au frigo).praline aux noix