Je crois que je fais un déni de rentrée.
Je vois bien que mon corps se lève le matin, et va quelque part. Il parait même que ce lieu, c’est mon travail….
Mais je n’y crois pas. C’est juste une assemblée de gourmands à qui je ramène des macarons (et des gâteaux renversés à la poire).

Ca se saurait, hein, si j’étais sortie de ma cuisine…. D’ailleurs, la preuve : je continue de faire plein de gâteaux, des macarons, des cakes à la banane, des pumpkins pie, des trianons…

Je ne vous ai pas encore montré ? C’est parce que j’ai du retard dans mes publications…
… vous comprenez, j’ai repris le trav….

     Arrgggghh, c’était donc vrai !!!

Maintenant que la dure réalité m’a rattrapée, il me faut une consolation… le chocolat est un ami fidèle, voici donc de quoi avoir le courage d’y retourner demain, avec la recette de ce Trianon au chocolat. Vous pouvez l’appelez Royal, aussi.

On en voit souvent dans les vitrines du pâtissier : une couche de dacquoise (biscuit meringué), une couche de croustillant praliné, et une mousse au chocolat.trianon (6)

Pour 10/12 personnes
Pour la dacquoise :
3 blancs d’oeufs
40g de sucre en poudre
90g de poudres d’amandes (normalement c’est de noisettes, mais je n’en avais pas)
100g de sucre glace

Préchauffez le four à 160°C.
Tamisez ensemble la poudre d’amandes et le sucre glace.
Montez les blancs en neige ferme et ajoutez peu à peu le sucre en poudre.
Incorporez la poudre d’amandes/sucre dans les blancs, avec précaution.
Posez un cadre sur une plaque de patisserie chemisée de papier sulfurisé.
Remplissez une poche à douille de la préparation, et remplissez le fond du moule. Lissez à la spatule. Vous pouvez le faire sans poche, l’épaisseur sera peut-être un peu moins égale partout.
Mettez à cuire 25 minutes.

Laissez refroidir le temps de préparer le croustillant.

Pour le croustillant:
250g de pralinoise
9 gavottes
40g de pralin

Ecrasez les gavottes grossièrement.
Faites fondre le praliné au bain-marie.
Hors du feu, mélangez le tout : pralinoise, gavottes et pralin.
Versez sur la dacquoise toujours dans son cadre, égalisez bien la surface.
Laissez prendre au frigo 30 minutes.

Pour la mousse:
300g de chocolat noir (sinon ce sera trop sucré) fondu au bain-marie et tiédi
50cl de crème fleurette
Il faudra avoir anticiper cette étape en mettant au frais à l’avance la crème, le bol et le fouet de votre robot : on monte la crème en chantilly.
Incorporez la chantilly, en 3 fois, au chocolat.
Versez dans le cercle, lissez à la spatule. Pour le mien, j’ai rempli jusqu’au bord. D’abord parce que je suis gourmande et aussi parce que comme ça, en appuyant ma spatule sur les côtés, j’ai obtenu un dessus très lisse.

Mettez au frais jusqu’au lendemain.

Pour la déco :
Saupoudrez de cacao en poudre, de miettes de gavottes, de copeaux de chocolat…. bref, faites comme vous voulez !

trianon

Recette tirée de “Les gâteaux – 1001 recettes”, Solar Editions