Début avril, les LordyPik étaient annoncés à la maison. J’étais trop contente de revoir ma collègue du GrouPiKat Club (mon ancien blog en colocation 😉 ), et son Lord.
Oui mais voilà, Pik est anorexique. Elle se soigne, contrôle courageusement son trouble, et du coup est en phase de chronicité plutôt qu’en crise.
Mais la nourriture reste à ses yeux comme l’eau qui dort…. faut s’en méfier !

Alors, pour que ma potesse profite tranquillement et sans angoisses de sa venue à la maison, j’ai pikisé ma cuisine !
Au menu : ma terrine de légumes en entrée (aromatisée au cumin, mmmm), en plat un curry de poulet (sans mentir : une seule cuillère à soupe d’huile pour 4! et de la crème allégée.), et ces verrines pour le dessert (les gars ont eu le droit, eux, à une mousse chocopistache, et un moelleux au chocolat blanc).

LES VERRINES
pour 6 verrines (7cl) à préparer la veille, j’ai aménagé ma recette de gelée à l’orange et à l’ananas comme suit :
20 cl de jus de fraises
1 orange
1 cuillère à café de jus de citron
3 feuilles 1/2 gélatine
150g de fromage blanc à 0%
Même pas besoin d’édulcorant, le jus de fraises se suffit à lui-même.

Faites tremper la gélatine dans de l’eau froide.
Pressez l’orange et mélangez le jus recueilli au jus de fraises. Essorez bien la gélatine ramollie.
Mettez le mélange des jus à tiédir dans une casserole, et faites-y fondre la gélatine.
Rajoutez le fromage blanc et remuez pour homogénéiser. Filtrez si nécessaire.
Versez dans les verrines, recouvrez de film alimentaire, et entreposez au frais jusqu’au lendemain.

LES BISCUITS, croquants à la cannelle et au son d’avoine
J’avoue, je suis une délinquante culinaire : j’ai piqué cette recette dans un livre que j’ai même pas acheté !… il s’intitule “Mes petites recettes magiques au son d’avoine” de Claire Pinson.
Mais comme la vie n’est qu’une suite de coincidences, en venant chez moi, Pik m’a offert plein de livres de cuisine…. dont celui-là !
Je suis donc la légitime propriétaire de cette recette de croquants à la cannelle.

Pour une vingtaine de biscuits (diamètre coque de macarons) :
2 cuillères à soupe de son de blé
2 cuillères à soupe de son d’avoine
2 cuillère à café de farine
2 oeufs (séparez les jaunes des blancs)
1 cuillère à café de cannelle
2 cuillères à soupe d’édulcorant à cuire

Préchauffez le four à 180°C
Versez les sons dans un saladier, ajoutez la farine et les jaunes d’oeufs. Remuez.
Ajoutez la cannelle et l’édulcorant. (Vous pouvez rajouter le zeste haché très fin d’un citron, mais moi j’aime pô le zeste !)
Battez les blancs en neige très ferme, et incorporez-les délicatement.

La pâte est très liquide, j’ai utilisé mes gabarits pour macarons pour avoir des biscuits bien ronds, et ma foi, ça n’a pas trop mal fonctionné !
Enfournez pour 15 minutes.
Attention, conservez ces biscuits dans une boite hermétique, sinon ils ramollissent.
Mais dans le cas où ça arriverait, vous pourrez les remettre quelques minutes au four pour rattraper le coup.

Honnêtement, seuls, ces biscuits sont secs-secs… mais se marient très bien avec la verrine fraise.
Alors, faites-vous plaisir sans culpabiliser.

verrines light au jus de fraise, biscuits au son d'avoine (2)