Ouuu, ça sent bon les vacances ici. Et pas parce que je pars bientôt. Non. Parce que les Marmailles partent bientôt.
Je sais, je vous fais le coup à chaque fois, c’est un peu mon sujet marronnier que de me réjouir de ne plus les avoir dans les pattes. Mais que voulez-vous, c’est vrai.
On les adore, mais ça contraint un peu le quotidien que d’avoir à penser pour 4, au lieu de ne penser qu’à soi.

En attendant leur départ chez les papies-and-mamies-of-Toulouse, je me retrouve donc à rédiger cet article à 23h30 parce qu’avant…. ben c’était pas possible !
Parce qu’avant, j’étais trop occupée à leur faire penser aux choses auxquelles ils doivent penser tout seuls. En fait, c’est « Inception » dans ma tête, mais sans Léonardo Di Caprio.
Et c’est pas parce que je suis une mère abusive, je vous jure que je ne demande que cela, qu’ils se débrouillent tout seuls…
Mais c’est pas gagné : Grande Marmaille a les larmes aux yeux quand on évoque le jour (même lointain) ou elle aura logiquement quitté la maison…. si ça se trouve, elle pense peut-être que c’est jouable de vivre dans sa chambre, à 40 ans, avec son mari ou sa femme, leurs enfants, leur chien, et toute sa collection de mangas.

Au secouuuuuuurs !!!!!

Bref, en attendant le jour où les caleçons de mon gendre se retrouveront dans mon panier de linge à repasser, je vous propose cette recette de biscuits. (Désolée, je n’ai pas trouvé de transition logique !)

Cette recette, je l’ai adaptée à partir des demi-lunes à la pistache du blog Chez Pupuce.

Pour environ 15 biscuits :
1 oeuf
60g de beurre demi-sel, très mou
40g de sucre
40g de cassonade
200g de farine
50g de pralin
1 à 2 cuillères à soupe de pâte de noisettes (ça marche aussi avec du praliné, voire de la pâte à tartiner)

Préchauffez votre four à 180°C.
Au fouet électrique, fouettez l’oeuf avec les sucres jusqu’à obtention d’une pâte légère et mousseuse.
Ajoutez la pâte de noisette, puis peu à peu, toujours au fouet, incorporez le beurre (j’insiste sur le fait qu’il doit être très mou).
Ajoutez en suite la farine, et en dernier le pralin.

Laissez reposer au frais, 1 à 2 heures.
Etalez, emporte-piécez, et faites cuire 18 à 20 minutes.

Ensuite, croquez-les tels quels, avec un peu de chocolat…. ou décorez-les pour les offrir ….… Si vous voulez, vous pouvez même faire cuire la pâte à biscuits dans des moules en silicone (ici dans une version aux pistaches),… adaptez alors le temps de cuisson (à rallonger : les biscuits sont alors plus épais, et en plus le silicone ralentit la chaleur).

Allez, à vous, je suis sûre que des maîtres et maîtresses attendent encore vos cadeaux gourmands de fin d’année !