On ne va pas se mentir, ce début de semaine est plus difficile que d’autres.
Et il est même plus compliqué pour certains d’entre vous que pour d’autres.

Ben oui, quoi, ya pas de jours fériés cette semaine !

Pour tout ça et pour tout le reste, on a besoin de se rassembler autour d’un peu de réconfort. Et ma foi, ce fudge facile remplit bien son affaire.

Le fudge traditionnel est une confiserie qu’on dit anglaise, un genre de caramel, mais plus friable, à base de beurre et de sucre. Il faut monter tout ça à une température précise et tout et tout. C’est promis, j’en ferais aussi.
Mais là, je vous parle de facilité, oui.. c’est même un petit peu un fudge de feignant. Mais on a besoin de réconfort ou pas ?

La version rapide et simple consiste à utiliser du lait concentré sucré et du chocolat. Laissez moi vous expliquer comment.fudge

Pour une trentaine de carrés
200g de noix du Brésil
150g de sucre en poudre
Une petit boite de lait concentré sucré (celles de 397g)
400g de chocolat blanc de couverture (moins sucré que le chocolat blanc pâtissier habituel)
2 cuillères à soupe d’arôme vanille

Préparez un cadre à pâtisserie (17x24cm environ) : posez-le sur un tapis silicone, huilez le fond et les bords.
Dans une casserole à fond épais, jetez le sucre avec les noix du Brésil. Faites caraméliser sans cesser de remuer pour que le sucre enrobe bien les noix.
Versez sur un tapis en silicone, séparez les noix comme vous pouvez. Laissez refroidir.

Dans une autre casserole à fond épais (c’est mieux pour la répartition de la chaleur), faites fondre doucement le chocolat blanc avec le lait concentré et la vanille, portez ensuite 5 bonnes minutes à petite ébullition (la préparation se détache des bords quand vous remuez).
Ajoutez les noix caramélisées, mélangez bien et versez dans le cadre. Laissez prendre 12 heures minimum (sera encore moelleux) à plusieurs jours (pour un rendu plus proche du vrai fudge).
Démoulez, découpez en morceaux, et dégustez en ignorant que votre glycémie est en train de pleurer.(moi, c’est mon maillot de bain qui s’est pendu).fudge