C’est marrant, les ptits mecs ça fonctionne toujours un peu pareil.
Ce gâteau Spiderman n’était pas pour Petite Marmaille, qui a pourtant eu une grande histoire d’amour avec l’Homme-Araignée quand il était petit (preuve ici, ET) ni même pour le petit cousin qui partageait son gâteau double thème .. mais pour le loulou de ma collègue Orianne. Comme quoi, à 6 ans, les garçons ont tous besoin de héros en collant.

Moi, je rêve du jour où j’en ferais un pour une petite minette ! Parce que, ho, y’a pas de raison !!

Ce gâteau a déjà 2 ans, en fait… mais comme je suis en plein cœur du cyclone Trianniv’ (si si souvenez-vous, je m’en plains j’en parle chaque année : Petite Marmaille, Grande Marmaille et moi, on a nos 3 annivs qui se bousculent en 3 jours fin mai… donc je fais une retraite non pas aux flambeaux mais en cuisine pour gérer toutes les fêtes).. comme je suis en plein cœur du Trianniv’ donc, je ressors les vieux dossiers et profite pour faire un flashback sur des inédits restés anonymes jusque-là, à défaut de vous proposer de la chair fraiche.

Ce gâteau ne présente pas de grande difficulté :
– Il est peu haut (un seul exemplaire de mon gâteau au yaourt ou de mon gâteau à la crème fraiche) suffira pour 8/10 enfants).
Coupez-le en 2 pour le garnir de pâte à tartiner ou de ganache si vous êtes à l’aise avec la réalisation de cette dernière.
– Faites bien les immeubles à l’avance en mélangeant votre pâte à sucre avec du tylose ou cmc pour qu’ils durcissent et tiennent debout.
– Si vous choisissez de dessiner au feutre alimentaire les traits du masque, c’est pareil, laissez bien la pâte à sucre sécher avant.

Allez, à vous !