C’est en direct de mon écharpe et de mon pull à manches longues que je vous partage la recette du jour, un cake au chocolat inspiré de Christophe Felder himself (tirée d’un livre de 2002 : Le Chocolat de Christophe Felder).

L’automne est là, et j’ai déjà froid. Et je ne suis carrément pas d’accord. Je veux bien avoir froid, mais uniquement si …. non en fait, je ne veux pas avoir froid.

Je vais donc faire ma gauloise réfractaire, et dire non à la baisse des températures.
Et pour faire entendre mon action aux plus hauts sommets, je vais faire la grève de la rédaction (toujours plus réaliste pour moi que de faire la grève de la faim) et vous laisser être les éditorialistes de Do You Cake? pour aujourd’hui.

** Insérez ici une chouette introduction, une anecdote spirituelle rédigée avec un style inimitable, de l’humour et une pointe d’impertinence. Ne pas oublier le ton convivial qui donne envie de revenir, le tout sans fautes d’orthographe bien sûr **

A vous les studios !

Pour un cake au chocolat facile à faire, et facile à manger :
200g de chocolat noir à 70%
200g de beurre doux mou
4 oeufs, blancs et jaunes séparés
200g de sucre
100g de farine
1 cuillère à café de cannelle moulue En fait, ce n’est rien d’autre qu’un quatre-quarts au chocolat avec une dose de farine réduite.
C’est un trois-soixantequinze quarts. On n’a qu’à dire un cake, quoi.

Préchauffez le four à 210°C.
Tamisez la farine avec la cannelle.
Faites fondre le chocolat avec au bain marie, rajoutez le beurre tempéré et mélangez.
Fouettez longuement les jaunes avec le sucre pour avoir une belle préparation pâle et légère, ajoutez le chocolat fondu, puis la farine.
Lissez bien la pâte.
Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la pâte.
Mettez à cuire dans un moule beurré et fariné.

Suivant le revêtement de votre moule, sa hauteur ou votre four, adaptez le temps de cuisson : le livre parlait de 30 à 35 minutes… ça a pris 50 minutes chez moi ; vérifiez donc avec la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche.

Partagez vos textes d’intro en commentaire, pourquoi pas…. en tout cas, si vous me cherchez, je suis sous ma couette avec une part de ce cake au chocolat !