Faut pas croire tout ce qu’on lit, msieurs-dames.
Ce n’est pas parce que ça a l’air doux et délicieux, que C’EST doux et délicieux. Que ce soit vendu par une dame toute nue ou pas.
Ca, je le savais pour les yaourts et les produits minceur.
Mais j’ai été piégée, comme tout le monde. Et pourtant, ce n’était ni un yaourt qui-te-fait-du-bien-dans-le-dedans-de-toi, ni un produit réducteur de silhouette que-tu-pourras-manger-des-kebabs-tu-t-en-fiches… Et il n’y avait même pas un tout petit bout de sein à l’horizon.

Non, moi l’idée qui m’a fait rêver, c’est ♥ le rhum arrangé aux chamallows ♥ (idée lue il y a plusieurs années dans le quotidien 20minutes) ….. C’était comme imaginer des bisounours bourrés qui roteraient l’alphabet en se lançant des fleurs .. (ouais, bon, chacun ses rêves, hein?).. Ca parlait de cocktails régressifs et de soirées filles !
Alors je me suis bien dépêchée d’aller acheter ma bouteille et mon sachet.
Et j’ai fait comme c’était écrit :

Dans un grand bocal, rentrez le contenu d’un sachet de chamallows. Versez du rhum jusqu’au bord et fermez.
Laissez à température ambiante et remuez souvent pour faire fondre les bonbons.
Jusque là, c’était tout bon.
Mais la suite a moins bien fonctionné : filtrez pour ne gardez que le jus… Avec quoi ? j’ai pris un filtre à café en papier, qui n’a rien retenu. J’ai mis en bouteille quand même, au frais …

Et on a goûté.
Et là paf, déception fut ma nouvelle amie : ça ne rend rien !
Le rhum ne prend pas le goût caractéristique des chamallows… en revanche, garde bien la gélatine. Ca fait juste un rhum rose visqueux.
On l’a gardé, avec Monsieur Mari, on s’est dit qu’on en ferait des glaçons, pour mettre dans les cocktails. Mais l’alcool, ça ne gèle même pô… rhum aux chamallows (2)

Je vous vois froncer les sourcils et vous demander pourquoi je vous parle de tout ça, du coup ?

Aujourd’hui, ça arrive, c’était un lundi dans l’urgence !
Je me suis retrouvée sans rien à vous proposer.
Les dieux de la Pâtisserie ont pris quelques vacances, on dirait et m’ont laissé sans baby sitter : la semaine dernière, j’ai donc raté des macarons, fait une mousse de fraises écoeurante, réalisé une meringue italienne qui a fait flop, et même ce soir la tarte au sirop d’érable concoctée en plan B n’avait pas de goût.

Quand il faut, il faut… s’avouer vaincue. Et puis les FBI, ça se partage aussi ! (Et si ça se trouve, vous, vous allez adorer !)