Gâteaux, Glaces, Mousses et Entremets

Le succès au chocolat : une demi-réussite !

Le succès au chocolat est composé de dacquoise et de mousse au chocolat

C’était l’anniversaire de mon Pôpa… et mon Pôpa est super gourmand, donc dans son gâteau point question de fruits ni de fromage blanc… Mais du chocolat, du nougat, ou du praliné, ça oui, toutes ces choses qui font venir la salive à la bouche et le cholestérol aux analyses !
« Succès au chocolat » me semblait avoir été inventé pour cette occasion… Gâteau meringué aux amandes fourré à la mousse au chocolat…

Pour faire un biscuit dacquoise
6 blancs d’oeufs
250g de poudre d’amandes
150g de sucre en poudre
1 cuillère à soupe de farine
sel

Préchauffez le four à 150°C.
Battez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel puis ajoutez progressivement le sucre en continuant à fouetter pour obtenir une préparation lisse et brillante.
Mélangez la farine et la poudre d’amandes, et incorporez-les à la préparation délicatement à l’aide d’une maryse.
Versez suite une plaque de four (à peu près 30×40 cm) recouverte de papier sulfurisé beurré.
Faites cuire 40min, laissez refroidir puis coupez le biscuit en 2 rectangles identiques.

La mousse
200g de chocolat
75g de beurre
3 oeufs (jaunes et blancs sépares)
20g de sucre en poudre
1 pincée de sel

Cassez le chocolat en petits morceaux et faites le fondre au bain -marie.
Hors du feu, ajoutez le beurre, puis versez sur les jaunes d’oeufs en remuant.
Montez les blancs avec une pincée de sel, ajoutez le sucre en continuant à fouetter.
Incorporez doucement les blancs à la préparation au chocolat, avec une maryse.
Etalez la mousse sur une moitié de biscuit, recouvrez avec l’autre.

Le glaçage:
150g de chocolat
4 cuillères à soupe d’eau
50g de sucre glace
30g de beurre

Faites fondre le chocolat (au bain-marie ou au micro-ondes) avec l’eau. Ajoutez le beurre et le sucre glace tamisé.
Et étalez sur le gâteau.

J’en étais là, assez fière du résultat, me préparant à passer à la déco… Quand du placard au-dessus du gâteau, ma théière-thermos décida son premier saut en chûte libre… atterrissage en plein sur le gâteau, et gros cratère…
Je crie, je pleure, et m’en vais sous la couette… puis quand je reviens avec la ferme intention de colmater le trou avec ce qui est resté collé sur la thermos (ben quoi, personne ne l’aurait su).. je retrouve Monsieur Mari pétri de bonnes intention qui avait déjà tout nettoyé.
Je recrie, je repleure, mais je reste dans la cuisine et finis par trouver l’idée : je recoupe le gâteau en 2 et superpose la partie intacte sur la partie abîmée… Très joli gâteau à étage, mais du coup dense et un peu écoeurant avec toutes ces couches de mousse et de glaçage au chocolat…

Je termine néanmoins la déco (réutilisation de ma pâte à sucre au chamallow, allongée de sirop de glucose) et entrepose au frais.

Pôpa a bien aimé… alors je suis contente, même si objectivement, c’était vraiment trop sucré, et vite rassasiant.

2 Commentaires

  • Je vais lui envoyer un de mes orientaux moi pour lui apprendre à bien se tenir!!!

    ceci dit, au vu des photos, wow, le désastre était insoupçonnable. Bravo!

  • C'est vraiment pas de chance, les théières ça devrait rester sagement à contenir des chats asiatiques plutôt que de vouloir apprendre à voler :/
    J'aurais pleuré aussi, si ça m'était arrivé à moi…
    En tout cas, tu as super bien rattrapé le coup, tu as de quoi être fière !

Commenter